Création du visuel Jazz à l’Ouest 2018

Le festival Jazz À l’Ouest, c’est l’un des plus grands festivals Rennais. Il est porté par la MJC Bréquigny et se déroule chaque année pendant près de 3 semaines dans 22 salles de Rennes et sa métropole. Et en 2018, j’ai réalisé le visuel du festival.

Un poste de Chargée de communication

En mai dernier j’ai repris pour quelques mois le poste de Chargée de communication de la MJC Bréquigny et donc… du festival Jazz À l’Ouest ! Çà représente près de 7 mois de travail intense et très riches en termes de rencontres comme de projets. Depuis quelques années, le festival choisi pour thème une région du monde différente chaque année.

La communication de Jazz À l’Ouest c’est un travail de plusieurs mois, et ça implique d’être sur tous les fronts ! L’une des missions et pas des moindres… la création du visuel ! Sa trame générale (et son logo) ont été créés par Anne Cattaneo.

Les précédents visuels du festival :

 

Pour cette 29ème édition, le thème était l’Asie Orientale. C’est Tomoko Uemura, flûtiste Rennaise d’origine Japonaise qui a été choisie pour « muse ». Avec Nico, mon collègue directeur artistique du festival, on s’est creusé la tête pour imaginer un univers et assembler les codes graphiques et culturels sur lesquels ont souhaitait partir pour le visuel et donc l’affiche du festival jazz à l’ouest.

L’idée du tatouage pour le visuel

Un jour, l’idée du… tatouage lui est venue, et de là la pièce maîtresse de notre communication. Il a contacté Sylvain Calavera, fameux tatoueur de la place Rennaise qui est spécialisé dans l’art du tatouage Japonais et passionné (et passionnant !) par le sujet. Pour découvrir ma séance photo de son salon de tatouage super canon, direction ma galerie photos !

Sylvain était ok pour nous suivre dans un pari fou… après de longues discussions, il a imaginé et créé pour nous un dessin destiné à parer Tomoko d’un Wabori (tatouage sur le buste) et d’un Irezumi (tatouage dans le dos). Un véritable tatouage de cette ampleur étant extrêmement long à réaliser (des années) et coûteux (plusieurs milliers d’euros), on est donc partis sur une réalisation à l’aide de feutres (des Poska pour les curieux).

Aperçu en photos du travail réalisé :

 

On a aussi fait appel à Christelle Péchot et à Mathilde Badoul – qui sont respectivement coiffeuse et maquilleuse professionnelles -, pour nous aider sur la séance photo. Une fois tous les artistes et accessoires réunis, let’s go ! C’était en juin dernier, et c’était une journée de folie. Plus de 8h de tatouage + une bonne heure de coiffure / maquillage… aperçu en vidéo :

 

 

Les retouches du visuel Jazz à l’Ouest

jazz-a-l-ouest_visuel_4x3Ensuite, c’est moi qui était en charge de la séance photo. Puis s »en est suivie une lonnnnngue période de retouches (à l’aide de ma tablette graphique) pour rendre les tatouages les plus propres et réalistes possibles. J’ai réalisé deux visuels de Tomoko : un de face et un de dos, pour mettre en valeur l’intégralité du tatouage, et créer un « teasing » sur la durée. Ces affiches ont été imprimées et diffusée sur une centaine d’abribus à Rennes, pendant plus de 5 semaines.

Le visuel de dos a aussi été affichée en 4×3 mètres à la MJC Bréquigny. Et voir sa propre affiche dans toute la ville pour la première fois… ben ça fait un petit quelque chose !

Et soudain, au détour d’une rue à Rennes…

jazz-a-l-ouest_affiche_abribus_2018

 

[interlude : aperçu des instants qui ont précédé cette photo]

 

jazz-a-l-ouest_gobelets_2018

Comme chaque année, le visuel de Jazz à l’Ouest a aussi été décliné en gobelets, vendus au bar à chaque concert de la MJC. J’ai également réalisé pas mal d’autres déclinaisons en amont et durant le festival (web, réseaux sociaux, encarts publicitaires, badges, signalétique, animations vidéo…).

 

venenatis, pulvinar sed amet, Nullam dapibus commodo et,